LE COLLÈGE FRANÇOIS-DE-LAVAL ET LES EXAMENS D’ADMISSION

Contrairement à plusieurs écoles secondaires privées, il n’y a pas d’examen d’admission au Collège François-de-Laval. L’admission se fait selon l’analyse du bulletin final de 5ème année. L’élève qui a réussi cette dernière a donc de fortes chances d’être admis à notre école secondaire, et ce, sans aucun examen d’admission.

Une école secondaire dont l’admission n’est pas liée à un examen

En 2010, le Collège François-de Laval faisait preuve d’audace en abolissant les examens d’admission pour le secondaire. En choisissant de se baser uniquement sur le bulletin final de 5ème année de l’élève pour l’admission, le Collège désirait enlever le stress lié à la pratique d’examens chez nos jeunes. Nous croyons fortement que l’appréciation professionnelle d’un enseignant de 5ème qui a vu un enfant évoluer pendant une année complète est plus juste qu’un examen d’admission de quelques heures.

Un examen des compétences en anglais dès l’admission au secondaire

Au Collège François-de-Laval, nous mettons tout en œuvre pour que nos diplômés maîtrisent à la perfection les deux langues officielles du pays. C’est pourquoi notre enseignement de l’anglais est taillé sur mesure pour les besoins de chaque jeune du secondaire. Dès leur admission, les élèves passent non pas un examen, mais un test de classement pour leur offrir les cours d’anglais qui correspondent à leur profil. Les élèves des Écoles Vision et des écoles primaires anglophones n’ont pas à se présenter à cet examen puisqu’ils sont automatiquement classés dans le programme d’anglais langue maternelle dès leur admission à notre école secondaire.

Évaluer les aptitudes pour la lecture et l’écriture

Afin d’enseigner les bonnes stratégies, les élèves du Collège François-de-Laval sont soumis à des tests d’écriture et de lecture. Élaborés et corrigés par nos orthopédagogues, ces tests ne constituent pas des examens et ne remettent en aucun cas l’admission du jeune au secondaire. Ils permettent plutôt à l’équipe du Collège de mieux connaître l’élève et de lui apporter l’aide nécessaire pour atteindre ses objectifs. Nous agissons donc en amont et implémentons des stratégies de lecture dès le premier cycle du secondaire. Ces mesures auront d’ailleurs un effet positif sur la réussite de plusieurs matières dont l’histoire ou les mathématiques.

Je veux

retour haut de page